Renaud Matgen Expository Essays

Sculpteur

Né en 1970

Style: Nouveau Réalisme

Biographie

Renaud Matgen, né en 1970, véritable autodidacte originaire du Sud du Luxembourg commença par travailler la terre en 2003. Il travaille alors la sculpture de visages sur le sujet des peuples opprimés tels que les Indiens ou certaines peuplades d’Afrique.

Sous l’influence de sa marraine, artiste sculpteur depuis plus de 25 ans, il adapte sur ses sculptures la technique du Raku. Technique ancestrale et délicate d’émaillage venant d’Asie principalement utilisée par les potiers. Il sculpte des animaux mais son sujet de prédilection est le corps et ses diverses proportions.

Petit à petit, il s’éloigne de la terre pur travailler des matières différentes. En 2006, des ardoises traînent dans son atelier et il décide de voir ce qu’il pourrait en faire.

L’inspiration fut si forte et la possibilité de décliner ce matériau naturel si grande qu’il s’y consacra pleinement. A force de travail et d’essais, il développe une technique très particulière afin de travailler au mieux cette matière si fragile.

Qui aurait pu penser que l’Ardoise, cette pierre sombre et brute dont on ne connaît que peu de choses pouvait se transformer en une matière noble, douce, voire sensuelle? En les superposant, Renaud Matgen les transforme en bustes de femme, en fesses, en visages…Posées sur des tiges, ses sculptures semblent flotter dans l’air. De ce travail, se dégage un sentiment de plénitude, de justesse, de force et de pureté avec presque toujours une touche de mystère…

Site de référence:

page Facebook

Où trouver ses oeuvres?

Galerie Ariel Sibony

24 place des Vosges 75003 Paris

 

Présentation de Renaud MATGEN

Renaud Matgen, né le 31 août 1970, véritable autodidacte originaire du Sud Luxembourg, commença par travailler en 2003 la terre. Il travaillera alors la sculpture de visages sur le sujet de peuples opprimés tels les Indiens, certaines peuplades d'Afrique...
Sous l'influence de sa marraine, sculpteuse depuis 25 ans, il viendra ensuite à adapter sur ses sculptures la technique du Raku. Technique ancestrale et délicate d'émaillage venant d'Asie principalement utilisée par les potiers...

Il sculptera des animaux mais son sujet de prédilection est le corps et ses diverses proportions.
D'un premier regard, ces petits corps en Raku, suspendus ou posés sur des socles en acier, ont l'air grave, mais en s'y attardant quelques secondes ils deviennent attendrissants et apaisants.

Petit à petit, il s'éloigne de la terre, pour travailler des matières différentes.

En 2006, quelques ardoises traînant dans son atelier, il décide de voir ce qu'il pouvait en faire...Et l'inspiration fut si forte et la possibilité de décliner ce matériau si grande, qu'il s'y consacra sans totalement oublier la technique du Raku.
A force de travail et d'essais, il développe une technique bien particulière pour travailler cette matière.
Qui aurait pu penser que l'Ardoise, cette pierre sombre, brute et dont on ne connaît que peu de choses, que l'on voit principalement sur les toitures belges, luxembourgeoises ou encore du nord de la France, pouvait se transformer en une matière noble, douce, voire sensuelle...

En les superposant, Renaud Matgen, les transforme en bustes de femme, en fesses, en visages... Posées sur des tiges, ses sculptures flottent dans l'air. Certains visages sont comme incrustés dans un bloc d'Ardoises.
De ce travail se dégage un sentiment de plénitude, de justesse, de force, de sensibilité et de pureté.

Décembre 2008, il décide de pousser la porte des galeries d'art encouragé par sa compagne.
La première sera la galerie Schörtgen au Luxembourg, où ils déposent un cd.
Janvier 2009, cette même galerie vient chercher Renaud Matgen dans un salon où il exposait dans le sud de la Belgique.
Un mois d'exposition en galerie lui est proposé pour le mois de février 2009. Cette première fut une réussite totale.
Tout s'enchaîne... Encouragé par ce résultat, installé entre temps dans son atelier bordelais, ils poursuivront avec la galerie d'Arcachon (France).

Présenté sur différents salons dont Linéart en décembre 2009 (Gand-Belgique), il se fait remarquer par l'originalité et la justesse de son travail par la Galerie Demedicis (Paris-Place des Vosges) qui voit en lui un artiste montant. Cette dernière le met en contact avec un galeriste Parisien qui ouvre en 2010 une galerie à New York et une autre à Beyrouth, ces pièces sont attendues avec impatience dans ces 2 galeries. Une exposition à Monaco est également programmée pour l'été 2010.

Les expositions se programment déjà pour 2011 dont une exposition personnelle d'un mois en la galerie Jeane Bastien de Bruxelles (Belgique)

Malgré la rapidité de son ascension, Renaud Matgen reste simple et la tête sur les épaules. Il fait confiance à la vie et se donne tous les moyens pour entretenir son rêve...

Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *